Reprendre son avenir en main avec la BionicoHand
Posted by

Reprendre son avenir en main avec la BionicoHand

Les nouvelles technologies et les données open-source sont à l’origine de nombreuses innovations sociales. Dans le LabFab de Rennes, en France, les imprimantes 3D produisent aujourd’hui des prothèses myoélectriques améliorées destinées aux personnes handicapées de la main.

 

Nicolas Huchet est un entrepreneur social unique en son genre. Amputé de sa main droite à la suite d’un accident du travail, il a vécu plusieurs années avec une prothèse myoéléctrique qui lui a, certes, facilité le quotidien, mais qui se trouvait loin de lui offrir une autonomie optimale.

 

En 2012, il découvre des prothèses nouvelle génération, dites «poly-digitales», qui permettent d’améliorer considérablement les mouvements de la main, notamment des doigts. Cependant, ces prothèses sont encore très peu accessibles du fait de leur coût élevé. Pour s’en procurer une, il faut compter entre $40 000 et $95 000.

 

Ses recherches le mènent alors vers des données open-source qui lui donnent l’idée de construire lui-même sa future nouvelle main. Pour ce faire, il pense à l’impression 3D et se rend ainsi dans le LabFab de Rennes, où des oreilles attentives écoutent son projet et lui donnent les outils et méthodes de base pour le réaliser.

 

En 2013, Nicolas Huchet, entouré d’une équipe de passionnés, se retrouve à la tête du projet BionicoHand, porté par l’association My Human Kit. Le but est de fabriquer une main robotisée, grâce à l’impression 3D et à des données open-source, pour que les personnes handicapées puissent en bénéficier à moindre coût. En effet, la nouvelle prothèse développée coûte moins de $300.

 

 

À travers ce projet, l’association My Human Kit propose une solution novatrice et solidaire favorisant l’autonomisation des personnes en situation de handicap. En parallèle, ce projet permet de changer le regard porté sur le handicap, notamment pour les personnes qui en sont touchées. Leur handicap n’est plus un poids ou une honte, mais il se transforme en source de curiosité, voire même en centre d’intérêt. Ils retrouvent ainsi en grande partie leur autonomie et leur indépendance, ce qui améliore amplement leur qualité de vie.

 

 

Aujourd’hui, le projet BionicoHand se déploie à l’international et a même reçu le prix de l’Innovation Sociale décerné par le MIT (Massachusetts Institute of Technology).

 

> Suivre BionicoHand sur Facebook et Twitter

 

[vimeo 82449587 w=500 h=281]

0 1 295 27 mai, 2015 Innovations sociales, International mai 27, 2015

1 comment

  1. Pingback: Reprendre son avenir en main avec la BionicoHan...

Comments are closed.

Facebook Comments