Redéfinir le succès des entreprises avec B-Corp
Posted by

Redéfinir le succès des entreprises avec B-Corp

Au cours des dernières années, de nombreux labels ont pris place dans l’écosystème entrepreneurial. On certifie le bio, l’éthique, les pratiques respectueuses de l’environnement, et désormais, on labélise également les pratiques des entreprises.

La certification B Corp, créee par l’OBNL B-Lab en 2006, est attribuée à toutes les entreprises répondant à des standards stricts en termes de responsabilité sociale et environnementale, ainsi que dans leur comptabilité et politique de transparence.

Pour obtenir le label, l’entreprise doit dans un premier temps s’auto-évaluer en répondant à un questionnaire qui cible l’ensemble de ses pratiques, que ce soit à l’interne (stratégie de développement durable, RSE, RH), avec des parties prenantes externes (gouvernance), ou sur les produits/services qu’elle propose. Les pondérations de chaque variable sont ensuite ajustées selon l’industrie, la taille de l’entreprise, sa géolocalisation, etc. Dans un second temps, B-Lab applique un contrôle rigoureux pour vérifier que les pratiques sont en accord avec les standards fixés.

Lorsqu’une compagnie obtient la certification B Corp, elle s’engage à entrer dans une dynamique d’amélioration continue. De plus, pour la conserver, elle doit être évaluée à nouveau après 2 ans.

Actuellement, plus de 1 200 entreprises font partie de la communauté des B-Corps, dont 122 au Canada. Elles se trouvent dans 38 pays et travaillent dans 121 secteurs d’activités. Parmi elles, on trouve tant des petites entreprises que des multinationales, telles que Alter Eco, Ben & Jerry’s, Couchsurfing et Patagonia.

Le mouvement a été un tel succès qu’un processus législatif a été instauré dans 27 états des États-Unis : les « Benefit Corporations » sont désormais reconnues comme étant des entreprises à but lucratif ayant un impact positif sur la société et l’environnement. De quoi redorer leur image et leur donner davantage de crédibilité auprès des consommateurs et des actionnaires.

Une procédure similaire serait à envisager prochainement au Canada. Le Centre d’investissement d’impact MaRs, basé à Toronto y travaille activement afin de renforcer le mouvement des B-Corp dans le pays.

 

 

0 0 294 08 avril, 2015 International, Lab Corpo avril 8, 2015

Facebook Comments

Articles sur le même sujet