Être réfugié et créer sa startup sociale
Posted by

Être réfugié et créer sa startup sociale

À Berlin, Ali, Maiga, Malik, Moussa et Saidou, forment un groupe d’amis soudés en raison de leur expérience passée. Pour traduire le lien qui les unit, ils ont appelé leur groupe « Cucula » qui, en haoussa – langue parlée en Afrique de l’Ouest – signifie ‘prendre soin les uns des autres’.

 

Pour échapper à la guerre, ils ont d’abord fuit le Mali, puis le Niger. Ils sont arrivés en Europe sur l’île italienne de Lampedusa avant de rejoindre la capitale allemande, Berlin, en 2011. Pendant deux ans, sans papiers ni titre de séjour mais avec beaucoup de détermination, ces cinq amis se sont lancés dans un projet unique: la création d’une entreprise de fabrication de meubles en bois récupéré des épaves de bateaux échoués au large de la mer Méditerranée.

 

Après deux années passées dans les rues de Berlin à développer leur projet, ils ont finalement reçu des soutiens indispensables: leur projet a séduit  Sebastian Däschle, un architecte berlinois, ainsi qu’un designer italien, Enzo Mari, qui les a autorisés à reprendre certaines de ses créations.

 

Enfin, c’est avec le soutien et l’expertise de ces deux artistes que Cucula a mené une campagne de financement participatif avant Noël leur permettant de ramasser plus de 123,000 euros sur les 70,000 demandés !  Avec les fonds récoltés, l’objectif est de financer cinq postes d’apprentissage au sein de Cucula. Progressivement, la startup sociale souhaite devenir une entreprise financièrement autonome et capable de payer ses stagiaires, un expert ainsi qu’un directeur commercial. Cucula est aujourd’hui une société enregistrée proposant des meubles uniques haut de gamme, des ateliers de formation pour les réfugiés, ainsi qu’un programme d’éducation incluant des cours de langue et des conseils juridiques à destination des réfugiés de Berlin.

 

Contrairement à la plupart des débats théoriques autour du statut des réfugiés, Cucula propose un projet concret sur le terrain pour et avec des réfugiés, et qui sensibilise les citoyens au débat controversé sur la politique d’ouverture des frontières en Europe et du statut des réfugiés.

 

> Crédit Photo Image à la Une: Cucula
> Visiter la galerie photo de Cucula
0 Commentaires fermés sur Être réfugié et créer sa startup sociale 544 21 janvier, 2015 Entrepreneuriat Social, International, Non classé janvier 21, 2015

Facebook Comments