Décoder crowdfunding et entrepreneuriat
Posted by

Décoder crowdfunding et entrepreneuriat

 

En décembre 2014, plus de 1 250 plateformes de financement participatif étaient actives dans le monde, dont près de la moitié en Europe. Une tendance qui s’impose tout en suscitant des interrogations, notamment quant à l’effet de levier financier potentiel que représente ces nouvelles pratiques de financement par la foule.

 

À l’occasion du 22ème salon des Entrepreneurs qui s’est tenu en début d’année 2015 à Paris, les résultats d’une étude intitulée « Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding » ont été révélés. L’étude a été réalisée par l’Institut Think pour Lendopolis (plateforme de financement participatif des PME françaises), le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables et le Salon des Entrepreneurs.

 

Pourquoi le crowdfunding ? 

Le financement participatif permet de mettre en relation des entrepreneurs n’ayant pas les fonds nécessaires pour démarrer ou développer leur projet et des citoyens-investisseurs via une plateforme numérique. Que ce soit sous la forme de dons, de prêts rémunérés, ou d’un investissement en capital, les citoyens peuvent ainsi apporter leur soutien financier pour encourager leurs projets « coup de coeur ». Cette pratique nouvelle attire aussi de plus en plus les entrepreneurs. Pourquoi se lancent-ils dans une campagne de crowdfunding ? Voici les trois raisons principales :

  1. Le crowdfunding est une alternative au système financier traditionnel, et une solution au refus des banques de soutenir des projets perçus comme trop risqués ou non viables ;
  2. Le crowdfunding est un excellent outil de communication : une campagne de financement participatif rondement menée permet de mettre en avant le côté « belle histoire » mais aussi de tester le concept et l’idée du produit ou projet à développer ;
  3. Le crowdfunding permet de recevoir de l’argent immédiatement : Parce qu’une campagne dure en moyenne 45 jours, et si l’objectif est atteint, l’entrepreneur peut recevoir son argent dans les 48 heures. Une alternative alléchante pour avoir accès à un capital financier en un temps record.

 

Les Français et le crowdfunding

L’étude permet avant tout de faire le point sur la tendance forte du crowdfunding du point de vue des Français, pour ensuite s’intéresser plus spécifiquement au point de vue des entrepreneurs. Les chiffres confirment la tendance croissante de cette pratique relativement nouvelle, puisque 66% des Français connaissent le crowdfunding, 23% se disent même « bons connaisseurs ». 7% des personnes interrogées ont déjà prêté ou investi de l’argent sur une telle plateforme, et ce chiffre vient même à doubler (14%) parmi les sondés de moins de 35 ans.

 

D’après cette étude, 47% des Français se disent même prêts à investir de l’argent, ce qui, par extrapolation à l’ensemble de la population française, représenterait un potentiel de 24 millions d’investisseurs estimant pouvoir consacrer un investissement annuel moyen de 3,166 euros.  En plus d’estimations financières, l’étude révèle d’autres informations précieuses relatives à la nature des projets susceptibles d’être financés. En tête de liste se trouvent les projets de soutien aux entreprises de proximité (53%), suivis par des projets d’ordre caritatif, social ou solidaire (47%).

 

Les entrepreneurs Français et le crowdfunding

Si le crowdfunding se répand doucement auprès de la population française, sa notoriété se confirme également parmi les entrepreneurs français. Côté entrepreneurs, ce sont donc 76% des interrogés qui se disent connaisseurs de cette nouvelle pratique de financement. Si, à l’heure du sondage, seuls 3% des entrepreneurs ont déjà tenté l’expérience du crowdfunding, 33% l’envisagent pour l’année à venir.

 

En plus d’avantages financiers réels, le crowdfunding offre d’autres avantages plus « qualitatifs » comme la construction d’une communauté internationale d’adeptes au projet. La stratégie de communication utilisée est aussi un outil clé pour recueillir les soutiens nécessaires au succès du projet sur le long terme. Bien que nul ne peut contredire la tendance ascendante du crowdfunding, cette pratique reste avant tout une alternative au système traditionnel des banques et institutions financières. Le crowdfunding offre une nouvelle avenue pour des entrepreneurs prêts à innover dans leur façon de communiquer et de rassembler autour de leur projet. C’est aussi un excellent outil pour promouvoir « l’esprit entrepreneurial » et rapprocher le monde des entreprises de celui des particuliers. Enfin, l’analyse de la diversité des projets présents sur ces plateformes permet également de lire et décrypter les grandes tendances sociétales du moment.

 

 

> Consultez les résultats complets de l’étude « Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding »

> Consultez également le site d’informations sur le financement participatif dans un contexte canadien

 

 

0 1 513 15 juillet, 2015 Niouz & Enjeux juillet 15, 2015

1 comment

  1. Pingback: Décoder crowdfunding et entrepreneuriat ...

Comments are closed.

Facebook Comments

Articles sur le même sujet