Créer des partenariats innovants en entrepreneuriat social
Posted by

Créer des partenariats innovants en entrepreneuriat social

 

À la frontière de l’impact social, environnemental et économique, l’entrepreneuriat social crée une valeur mixte dans nos sociétés. Et ce sont parfois des organisations déjà existantes qui sautent le pas dans ce secteur prometteur. D’un côté, des organismes à but non lucratif classiques souhaitent développer un modèle d’affaires leur permettant d’être autonomes financièrement. De l’autre, des entreprises privées classiques souhaitent se redéfinir en créant de la richesse sociale. Mais quand d’une part ou d’une autre, le savoir-faire social ou d’affaires ne fait pas partie de l’ADN de l’organisation, des partenariats innovants se créent pour mieux répondre aux enjeux sociaux. Voici l’histoire de The New York Foundling et Coffeed.

 

Coffeed est une petite chaine de cafés locaux installée à New York. En février 2015, Coffeed a ouvert son premier café au rez-de-chaussée du siège social de Foundling, une organisation à but non lucratif qui accompagne les enfants abandonnés et les adultes ayant des difficultés de développement.

 

 

Ces deux organisations ont développé un partenariat innovant dans lequel chacune des parties a pu mettre en valeur son expertise propre, sociale ou d’affaires. Leur histoire commune commence donc avec un local vide que Foundling décide de louer à un tarif réduit de près de la moitié du prix du marché en échange de l’appui de sa mission sociale. Le local commercial situé dans une zone très achalandée de New York représente ainsi une aubaine pour tout futur locataire. À la recherche du partenaire idéal, l’organisme sélectionne Coffeed, qui s’engage alors à reverser 10% des revenus liés à la vente de boissons, et 3% des revenus liés à la vente de nourriture à Foundling.

 

En réalité, le partenariat a pris plus d’ampleur : Coffeed s’est également engagé à employer plusieurs bénéficiaires de Foundling dans son commerce, soit des adultes en situation de handicap et des adolescents placés en famille d’accueil. Le café dédie également un quart de son espace à la sensibilisation sur les causes partagées par Foundling. Enfin, d’autres cafés Coffeed ont eux-aussi développé des partenariats similaires avec d’autres organismes locaux communautaires tels que Community Mainstreaming Associates, ou City Growers.

 

L’histoire de Foundling et Coffeed souligne à la fois l’intérêt des entreprises à développer des partenariats avec des organismes à but non lucratif dans le cadre de leur politique de responsabilité sociale, mais aussi de ces organismes à but non lucratif qui cherchent à se réinventer pour s’inscrire dans une logique d’entrepreneuriat social. S’il est effectivement parfois difficile de créer un modèle d’affaires social solide pour ces organisations, l’objectif premier des organismes devrait être de valoriser leurs ressources et richesses tangibles (locaux, expertise sociale, sensibilisation du grand public) auprès d’entreprises sensibilisées par leur cause. Et surtout d’être audacieux !

 

Aujourd’hui, après quatre mois d’activités, Coffeed a reversé plus de 122,000$ à Foundling et d’autres partenariats stratégiques sont en cours de développement. Pour comprendre pleinement les résultats de cette alliance, il serait intéressant de connaître des statistiques clés présentement absentes, notamment le nombre de personnes réinsérées en emploi et l’impact de la sensibilisation réalisée dans le café.

 

Coffeed_Foundling

Photo : The New York Foundling

 

> Pour en savoir plus sur Coffeed (anglais)

> Pour en savoir plus sur The New York Foundling et l’initiative Coffeed 4 The Foundling (anglais)

> Pour en savoir sur l’initiative Coffeed 4 City Growers, article de City Atlas (anglais)

 

 

0 1 425 08 juillet, 2015 Entrepreneuriat Social juillet 8, 2015

1 comment

  1. Pingback: Créer des partenariats innovants en entr...

Comments are closed.

Facebook Comments

Articles sur le même sujet